samedi 3 juin 2017

Le temps des Algorithmes



Actualité (traduction en chinois publiée)

flyer

Dans le cadre de La Science se livre, manifestation destinée à valoriser la culture scientifique, le Département des Hauts-de-Seine remet deux prix littéraires (adultes et adolescents) en partenariat avec l'association BiB 92, réseau de lecture publique des Hauts-de-Seine, et la Bibliothèque Nationale de France. Ils récompensent chaque année des ouvrages scientifiques destinés au grand public. Deux ouvrages ont été primés pour l'originalité des sujets abordés, la rigueur scientifique de leur contenu, et les qualités de transmission des connaissances au public.

Le temps des algorithmes a obtenu le Prix La Science se livre, 2018 catégorie "adultes" :

Nominé

  • pour le prix Le goût des sciences 2017
  • pour le prix Roberval 2017, catégorie Grand Public
  • pour le prix Tangente des lycéens 2018. 

La presse écrite parle de nous - merci 

Début de l'article de Michel Serres

 La radio/podcast aussi - merci 

Citations d'articles pas en accès ouvert

  • S'en saisissant, les chercheurs en informatique Serge Abiteboul et Gilles Dowek nous livrent ici un ouvrage à la portée de tous, aussi intéressant quand il retrace l'histoire de ce « premier outil à la mesure des aspirations humaines » que quand il en anticipe les développement futurs. Yann Verdo, Les Échos  
  • ... nous proposent une réflexion générale sur notre époque, marquée par ces calculs qui se glissent dans tous les ordinateurs. TB. Passionnant. La Liberté. Suisse
  • Cet ouvrage peut être lu a partir du lycée, C.M., Inter CDI 

Et aussi le Web - merci aussi - par exemple

Le mot du Libraire, Pierre Morize, La lettre des Fous de sciences, Mars à Août 2017

Et des présentations publiques


1 commentaire:

  1. "Certains algorithmes, tels le système d’exploitation d’un téléphone, un système de gestion de bases de données ou un moteur de recherche, sont des objets gigantesques, auxquels des milliers de personnes contribuent. Ils sont parfois comparés à des cathédrales, tant ils tiennent de la même ambition, de la même déraison.
    Avec les algorithmes, Homo sapiens semble avoir enfin construit un outil à la mesure de ses aspirations."

    N'y a-t-il pas là confusion entre le compliqué (très compliqué certes mais seulement compliqué*)
    et le complexe où le tout est plus que la somme des parties (comme dans le vivant par exemple).

    L'homme en temps qu'être vivant
    (je parle de l'homme non nécessairement scientifique -sourire²-)
    aspire au complexe, bien plus qu'au compliqué
    Il se lasse d'ailleurs plus ou moins rapidement
    du compliqué qu'on lui a fait prendre (acheter) pour du complexe.
    (D'où la nécessité pour ceux qui vivent de ces produit, d'une frénétique "innovation")
    ---
    *assemblage en grand nombre d'éléments simples

    RépondreSupprimer